Diffusion du contenu

Nous devons définir comment et où nous allons diffuser notre contenu. Dans quel médias sociaux mais aussi avec quelle fréquence. Nous devons aligner notre distribution avec notre stratégie de marque, mais aussi avec nos capacités techniques et de personnel.

Pour choisir correctement les médias sociaux qu’il faut utiliser pour notre stratégie de contenu visuel il faut prendre en compte 4 facteurs :

  • Quelle est la cible et où se trouve-t-il ?
  • Quelles sont les ressources de l’entreprise ou marque. Ce n’est pas parce que nous avons dix comptes dans dix médias sociaux nous allons attirer dix fois plus de public. Il faut être stratégique et choisir les médias qui soient pertinents, profitables et  performants par rapport à nos contenus. 
  • Quels sont les médias sociaux où se trouve la concurrence et quel taux de croissance elle manipule ? 

Après cette analyse, les canaux les plus intéressants pour la diffusion d’une stratégie de contenu visuel sur les médias sociaux sont : 

  • Facebook, nous avons parlé beaucoup tout au long de cette recherche, et c’est évident que Facebook est incontournable lorsque nous parlons d’un stratégie de contenu visuel.  Toutefois, dans cette canal, nous devons être conscients que, en général, les utilisateurs sont en interaction dans sur temps de loisir. Il faut utiliser un ton discerné et pas poster plus de deux ou trois mises à jour quotidiennes pour éviter de saturer le public.
  • Twitter est un média social avec ses propres caractéristiques : une limite de 140 caractères par publication. Mais concernant le visuel, il est en train de décoller. Il y a quelques mois ils ont mis en place les « Twitter cards », un format enrichi pour les tweets, qui permet d’ajouter de l’information en mode de prévisualisation multimédia : titre, résumé, auteur et image, ce qui le rend plus attrayant pour l’œil de l’utilisateur. 
  • Bien que Google Plus ne soit pas aussi répandu dans tous les secteurs, il faut le prendre en compte grâce au potentiel de son positionnement SEO. Les contenus partagés sur ce canal sont automatiquement ajoutés au moteur de recherche de Google. Un exemple très clair, Exaprint (avec une stratégie de positionnement SEO très faible dans son site) s’est positionné sur les mots « imprimerie France » à la fin de la première page grâce à une image partagée sur son compte Google + (figure 10 :7).
  • D’autre part, il y a  des options très intéressantes pour diffuser du contenu visuel comme Instagram ou Pinterest. Mais il y a un piège, pour y aller il faut beaucoup soigner les visuels. Ces réseaux sont spécialisés dans les images, il faut les travailler pour un bonne réussite car son public est très exigeant.

Cet article appartienne à la série :   « L’image et la stratégie global de contenu »

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *