Optimisation de la stratégie de contenu visuel

À ce point, nous devons nous rappeler de Jacques Bertin et de ses règles de la sémiotique graphique : la lisibilité (compréhension), la généralisation (simplification des données), l’identification (intégration d’éléments de lecture de marque). Et pour penser à implémenter ces règles nous devons réfléchir à : la transcription des données en images, le traitement des données et  la construction des images.

Erin Kissan dans son livre « Stratégie de contenu web » (Kissane, 2011) analyse différentes façons d’aborder l’organisation d’une stratégie de contenu en fonction des résultats, des méthodes ou des destinataires. Afin d’inclure la création des images et son processus de conception, il faut approfondir dans une organisation par méthodes que nous allons adapter à celle d’Erin (figure 10:1).

Capture d’écran 2016-06-20 à 13.30.46

En réalité les méthodes de travail ne sont pas assez claires dans la vraie vie. Mais en travaillant en équipe, ces distinctions vont également nous aider à orienter la répartition des tâches. Tous ces éléments doivent être rassemblés dans la « Charte éditoriale pour les médias sociaux » afin que chaque région utilise les mêmes modèles de visuels, typographies ou autres éléments visuels d’identité de l’entreprise.

Figure 10:2 « Charte éditoriale pour les médias sociaux » 

Capture d’écran 2016-06-20 à 13.31.31

  • Évaluation

Dans la partie « Évaluation » nous allons nous arrêter sur deux points très importants par rapport à la stratégie visuelle global :

Brief des messages à transmettre, comment nous avons déjà souligné la communication visuelle (comme dans d’autres types de communications) a besoin d’un message à transmettre et une intentionnalité. Mais ce message conceptuel, il faut le transformer en images, donc nous devons avoir une idée très claire et simple. Sans ambigüité. En plus, en parlant de communication visuelle globale, ces messages ne doivent pas avoir de traces locales ou culturales évidentes.

Proposition des thématiques, mais d’abord il faut connaitre nos cibles. Si c’est nécessaire, nous pouvons nous aider d’une étude de marché ou d’une enquête, et faire un comparatif parmi les différentes régions où nous allons communiquer.

Nous pouvons utiliser une proportion de 80-20 : 20% des publications devraient parler de la marque, et de 80% devraient être de l’information, conseils ou outils qui vraiment soient utiles et utilisables par notre cible.

Comme nous l’avons déjà dit, les marques doivent engager les consommateurs plutôt que les interrompre. À la place de prendre le contrôle des expériences des consommateurs, les entreprises doivent améliorer ces expériences à travers des thématiques qui soient facilement transformées en images attirantes et intéressantes.

  • Conception

La partie de la « Conception » est encore plus pertinente pour notre contenu visuel, mais si l’évaluation analytique et créative a bien été faite, la conception doit être facile a gérer. En tout cas, nous devons souligner quelques processus incontournables et les diviser en : organisation et création.

Organisation du contenu

Le plan de communication global et le calendrier éditorial. Le premier doit s’aligner au plan de communication général de la compagnie, mais avec ses propres objectifs et mécaniques. Basé aussi sur le brief général et les thématiques choisies, le plan de communication servira de cadre et ligne rouge à suivre. Dans cette partie nous allons introduire aussi toutes les actions à mener dans une période déterminée de temps.

La création d’un plan de communication global est un moyen rapide et facile de voir où nous sommes et quels sont nos objectifs à atteindre, et la stratégie de contenu visuel sera une des outils pour y arriver.

C’est très important qu’elle soit écrite en ayant fixé nos objectifs en relation à nos KPIs. Cette mesure (hebdomadaire ou mensuel) nous sera très utile pour savoir quelle est la performance de nos contenus visuels et  les implémenter.  Par exemple, nous pouvons fixer des objectifs mensuels par type de publication (figure 10 :3)

Figure 10:3 « Objectifs mensuels des KPIs par type de publication » (Leire Carrera)

Capture d’écran 2016-06-20 à 13.32.00

Comment nous l’avons vu, les images sont très utiles pour augmenter l’applause et l’amplification. Pour réussir à augmenter la conversation il faudra penser à les accompagner des textes avec des appels directs. Nous pouvons voir un exemple de rapport mensuel dans l’annexe V.

Le calendrier est un autre outil pour organiser et planifier des contenues visuels. Avec cet outil nous allons organiser avant la création des visuels, et les planifier après sa création. Cet outil doit être partagé entre celui qui crée les visuels et le concepteur des messages, les deux auront un vision globale de ce qu’il faut faire, comment et quand. Nous pouvons voir un exemple de calendrier dans l’annexe V.

Cet article appartienne à la série :   « L’image et la stratégie global de contenu »

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *