Synthèse recherche «La stratégie de contenu visuelle dans les medias sociaux»

Après la révision des théories de la communication visuelle, la définition des caractéristiques les plus importantes de ses outils, les images ; l’approche de la stratégie de contenu visuel,  les enjeux et défis d’une communication globale dans les médias sociaux et l’analyse de notre propre recherche mené en Espagne, en France et l’entreprise Exaprint ; nous sommes prêts à affirmer que les images sont un outil incontournable aujourd’hui pour développer une stratégie de contenu global sur les médias sociaux.

Grâce à cette recherche, nous avons d´couvert également certains points très importants :

Le contenu visuel communique beaucoup plus d’information. Nous avons plus de capacité à retenir le contenu visuel que toute autre forme d’information. En effet, nous nous rappelons  jusqu’à 80% de ce que nous voyons, alors que seulement de 20% de ce que nous lisons, ou 10% de ce que nous entendons.

D’un autre côté, c’est prouvé (Using Visual Content in your Marketing, 2014) que 40% des personnes vont mieux  réagir à l’information visuelle qu’au texte brut. Les images agissent sur le plan cognitif en augmentant notre niveau de compréhension et de rétention ; et d’un autre côté, sur le plan émotionnel en affectant les émotions et attitudes. Elles  engagent notre imagination et rehaussent notre pensée créative en stimulant d’autres domaines de notre cerveau. C’est surtout ce niveau émotionnel qui détermine la puissance des images.

Le contenu visuel propre est capable de créer de l’engagement. Grâce aux différentes recherches, nous constatons que la tendance des publications avec des images est très importante en France, mais aussi en Espagne.

Et, après l’analyse de l’évolution de la stratégie de contenu visuel menée par Exaprint, nous voyons que l’implémentation de la stratégie de contenu visuel emporte une croissance de 50% de l’engagement des images (de 17,25 en 2014 à 25,86 en 2015), mais aussi nous constatons que cela a de l’influence dans l’engagement général. Nous observons une croissance de +35% dans l’engagement par post (de 14,72 en 20014 à 19,88 en 2015) et de +28,5% dans l’engagement par 1000 impressions.

En regardant les caractéristiques des images les plus attirantes pour les publics espagnols et français, nous observons que dans les deux régions ils priorisent la rapidité à les identifier et à les comprendre. Et ensuite pour la capacité de transmettre de l’information et pour leur originalité.

En relation aux thématiques qui attirent le plus les consommateurs des médias sociaux dans les deux regions, nous trouvons les nouveautés de la marque, les promotions et les informations.

Le contenu visuel est facile à consommer, et cela est essentiel pour les marques afin de lancer des messages directs et simples. Les images sont capables de transmettre des informations de façon rapide et facile. Comme nous avons pu constater en parlant de la communication visuelle, les humains sont des êtres essentiellement visuels. Nous sommes biologiquement programmés pour percevoir le monde d’une manière visuelle.

Il suffit de regarder en arrière nos ancêtres: les premières communications écrites ont été basées sur les images. Ainsi, aujourd’hui, 90% de l’information que nous transmettons à notre cerveau est visuel. Nous traitons les images jusqu’à 60 000 fois plus rapidement que le texte.

Mais nous constatons aussi que la rapidité de consommation des images ne suscite pas de longue réflexion. Selon l’étude de stratégie de communication visuelle que nous allons faire à travers la entreprise Exaprint, nous constatons que les images acquièrent l’engagement le plus haut  (25 interactions par publication d’image, vers 20 des statuts) ; toutefois, c’est le taux d’applause qui monte la capacité d’engagement des images. En effet, il faut cliquer « j’aime » pour augmenter les applauses, à la même rapidité que pour consommer et assimiler des images.

Le contenu visuel propre améliore la perception de la marque. En effet, dans la recherche parmi les images d’Exaprint entre 2014 et 2015 nous voyons un augmentation importante dans les taux relatifs d’amplification et applause de cette dernière année. C’est-à-dire, les images de 2015 plaisent plus que celles de 2014, et elles reçoivent un retour plus important de partages et de likes.

C’est très importante d’avoir une stratégie de contenu visuel très soignée. Selon l’enquête faite entre les publics espagnols et français, les deux apprécient de la même manière la perception des fonctions des images, dans les deux cas les images qui l’emportent doivent être intéressantes,  originales et informatives. Cela confirme le choix du type de contenu visuel, où nous pouvons constater que les plus appréciés sont les photographies créatives et les infographies.

Le contenu visuel élimine les barrières linguistiques. La plupart du contenu fait en images ne nécessite pas beaucoup de mots pour le comprendre. C’est lorsque nous parlons de différentes cultures que nous nous rendons compte de la limitation de la langue par rapport à l’image, car comme nous avons déjà souligné en parlant de la sémiotique visuelle,  la langue a une limitation significative si nous souhaitons communiquer les mêmes concepts.

D’un autre côté, nous avons constaté aussi, grâce à l’enquête amenée entre la France et l’Espagne, que les deux régions ont eu les mêmes perceptions des caractéristiques des images et aiment les mêmes typologies de format de contenu visuel.

De plus, nous confirmons aussi que la perception du message est similaire dans les deux régions et en regardant les deux images. La première des images est perçue comme intéressante, mais inutile. Et dans la deuxième elle est définie comme intéressante et utile.

Toutefois, et malgré avoir prouvé notre thèse introduite au début de cette travail, il y a beaucoup de défis et enjeux à dépasser, ainsi que des éléments à mettre en place, afin d’avoir un stratégie de contenu visuel global réussie.  En effet, comment intégrer l’image dans une stratégie de contenu global sur les médias sociaux ? Et quels seront les défis dans l’avenir ? Nous allons résoudre ces questions dans les deux derniers points à venir.

 

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *