L’image comme porteur de valeurs globales dans les médias sociaux

Cet article appartiene à la série : « L’image et la stratégie global de contenu »

Nous allons réaliser une étude quantitative afin de comparer comment des publics représentatifs d’Espagne et de France perçoivent les mêmes images. Avec cette démarche, nous souhaitons déterminer le niveau de décodage partagé entre les deux pays par rapport au contenu visuel, et aussi la préférence des typologies et thématiques des contenus visuels par région.

    1. Habitudes de consommation : France – Espagne

Nous allons commencer par les donnés relatives aux habitudes de consommation générales des français et espagnols par rapport aux médias sociaux et aux marques. Nous observons que la consommation de Facebook dans les deux régions est respectivement de 87 % et de 95 %, en France et en Espagne. Les autres médias sociaux cités dans les réponses sont, avec 73 % en France, les médias sociaux de networking ; et, avec 60 % de réponses, les médias sociaux de partage de contenu.

En général l’habitude de partager du contenu est haute dans les deux régions et relativement similaire, 8 points plus haut en Espagne (93%). Les contenus les plus partagés sont les mêmes dans les deux régions : les images et les liens.

Par rapport à la relation des consommateurs avec les marques, le niveau est aussi similaire. Avec un petit écart de 5 points en plus pour les espagnols, ce sont eux qui suivent le plus les marques sur les médias sociaux. Et les motivations sont identiques et au même nveau dans les deux régions :  le souhait de connaître les nouveautés et les offres des marques.

En effet, les thématiques que attirenet le plus les consommateurs des deux régions sont les nouveautés de la marque, les promotions et les informations.

Les intéractions des consommateurs avec des marques sont basses en moyenne : 35 % des français et 42 % des espagnols enquêtés interagissent avec des marques. Et l’ordre d’impulsiom des interactions est le même dans les deux régions : likes, partage et commentaires. Un ordre aligné sur l’effort nécessaire pour réaliser chacune des interactions.

    1. Type de contenu visuel

En relation au type de contenu visuel nous pouvons constater que les plus appréciés sont les photographies créatives et les infographies. Ensuite, et selon la région, mais avec une très faible différence, nous trouvons les « story-boards », les notes visuelles et les mêmes.

Figure 8:2 « Quels types de formats préférez-vous ? » (enquête)

Capture d’écran 2016-06-20 à 13.27.52

En regardant les caractéristiques des images les plus valorisées par les consommateurs des médiaux sociaux, nous observons que dans les deux régions ils priorisent la rapidité à les identifier et à les comprendre. Et ensuite la capacité à transmettre de l’information et leur originalité.

Figure 8:3 « Quelles sont les principales caractéristiques des images que vous aimez sur les médias sociaux ? » (Enquête)

Capture d’écran 2016-06-20 à 13.28.02

En résumé, les deux régions ont les mêmes perceptions des caractéristiques des images et aiment les mêmes typologies de format de contenu visuel.  

    1. Perception de la signification des images

Par rapport à la perception de la signification des images, nous avons pris deux images différentes pour vérifier si cette perception est similaire dans les deux régions.

Dans une première approche, les résultats des deux images constatent une perception identique de l’entreprise qui a réalisé le visuel. Avec un écart de moins de 10 %, les deux régions coïncident que l’entreprise veut se positionner comme une entreprise moderne, dans le premier cas, et que l’entreprise souhaite partager son expertise dans le deuxième.

Figure 8:4 « Que pensez-vous de l’entreprise qui a réalisé ce visuel ? » (Enquête)

Dans les deux images d’exemple, il y a aussi des résultats similaires par rapport à la perception de leur fonction. La première des images est définie comme intéressante et originale ; tandis que la deuxième comme informative et intéressante. L’interprétation est presque égale dans les deux régions avec un écart de moins de 10%.

Finalement, nous confirmons aussi que la perception du message est similaire dans les deux régions et en regardant les deux images. La première des images est aperçu comme intéressante, mais inutile. Et la deuxième elle est définie comme intéressante et utile.  

Figure 8:5 « Que pensez-vous du message ? » (Enquête)

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *